Contactez nous Plan du site Flux RSS

Retour

Grosse vague de froid sur le Maroc

Grosse vague de froid sur le Maroc
Faut-il s'attendre à un temps plus clément à partir de ce mercredi ? Assurément, annonce la météorologie nationale, mais il ne faut pas non plus se faire d'illusions. A quelques jours de l'hiver, la température ne s'améliorera que de 3 à 4 degrés. Le temps sera certes ensoleillé, mais il fera toujours froid. Selon Mohamed Bellaouchi, chargé de la communication et des relations publiques auprès de la météorologie nationale, qui assure que les dernières pluies ont été bénéfiques. «Ce n'étaient pas des averses, mais une pluie fine et continue qui a eu le temps de s'infiltrer dans la nappe phréatique», explique Bellaouchi. Cela étant, des précautions sont à prendre. Les premiers concernés sont les pêcheurs artisanaux, qui espèrent renflouer leurs finances après une semaine d'inactivité due à Aid Al Adha. «La mer est très forte. Les vagues atteignent des hauteurs de 5 à 7 mètres sur le littoral atlantique. Il est absolument déconseillé aux pêcheurs de s'aventurer en mer tant qu 'elle ne s'est pas calmée», avertit Bellaouchi. Autre précaution, concernant cette fois-ci les gens qui empruntent les routes en direction des montagnes. La consigne est de s'équiper de «pneus neige» et de prévoir des chaînes pour les roues en cas de fort enneigement. Il faut également être vigilant vis-à-vis du verglas et se tenir informé de la situation météorologique avant de prendre la route. Les agriculteurs doivent, eux, penser à chauffer leurs serres dé culture. Jusqu'à présent, aucune alerte météorologique n'a été émise mais la direction de la météorologie nationale a publié des «bulletins spéciaux» qui appellent à la prudence dans les régions du Rif, du Moyen-Atlas, du nord de l'Atlas et de l'Oriental. La perturbation atmosphérique, accompagnée de la vague de froid qu'a connue le pays ces trois dernières semaines, a concerné particulièrement le nord et le centre du pays. Le froid qui l'accompagne s'explique par le fait qu'elle provient du Pôle nord et qu'elle transite par l'Europe. Selon la météorologie nationale, elle est en train de se déplacer vers l'est du pays et l'Oriental. Ce qui explique donc les citrates de neige importantes lundi et mardi dans la région d'Ifrane, et surtout à Azrou. «Nous n'avons pas connu une vague de froid et des chutes de neige de cette ampleur depuis vingt ans», déclare un habitant de cette localité.

Des chutes de neige ont même été enregistrées, fait rare, à Khénifra centre et sur des hauteurs qui ne dépassent pas les 850 mètres, selon Aziz Akaoui, responsable de la section Khénifra de l'AMDH (Associationmarocaine des droits humains). Le militant assure que les tronçons de route Azrou-Errachidia et Khénifra-Midelt étaient encore coupés, mardi 16 décembre en matinée. «Trois autocars remplis de voyageurs ont même été immobilisés lundi à cause de la route coupée», poursuit A. Akaoui. <«Ne parlons même pas des routes menant aux douars, complètement isolés à l'heure où je vous parle. Le principal problème est de fournir la population en nourriture et en bois de chauffage», poursuit le militant. Dans la région de Khénifra, la vague de froid est donc assez sévère. Des chutes de neige ont été enregistrées à moins de 1.000 mètres, ce qui reste assez rare. «Les travaux de déneigement ne concernent prioritairement que les routes principales. Celles conduisant aux douars enclavés sont, elles, complètement coupées. La population ne peut donc pas se fournir en bois de chauffage et en nourriture», explique le responsable de la section Khénifra de l'AMDH. «Au lieu de gaspiller l'argent provenant du cèdre dans des achats de luxe, les communes rurales devraient commencer par utiliser ces excédents pour aider les populations dans ce genre d'urgences», s'insurge le militant. Les habitants de ces régions n'ont plus qu'à espérer des conditions météorologiques clémentes.

Source: Le Soir Echos


Le 17/12/2008

Mode d'affichage

Retour

Copyright © Goulmima.Net 2004 - 2022, Webmaster : Abderrahmane OUBI
Il est recommandé de consulter ce site sous Mozilla Firefox, Google Chrome, ou Opera