Vous êtes ici

Présentation de la ville de Goulmima

Remarque : Cette section est ouverte à vos contributions et suggestions. Merci de nous en faire part.
Goulmima : La ville de mille et une facette
Vue sur l'oasis de GherissEn entreprenant un voyage au sud est du Maroc, dans la province d'Errachidia, et en prenant  la route nationale n° 10 en direction de Ouarzazate, au long d'un chemin désertique et étendu d'une soixantaine de kilomètres, le prosaîsme des paysages engourdit le visiteur quand soudain, une vue panoramique commence à se dessiner en sa face, telle une île de verdure au milieu des flots pétrifiés des argiles, des calcaires et des sables du pré-sahara, annonçant l'arrivée à l'oasis de Goulmima, une des belles oasis de Tafilalet.

Goulmima s'élève aux confins de Oued Gheriss descendant des montagnes du Haut-Atlas, il se fait enrichir par des sources naturelles le long de son passage, dont les plus proches à Goulmima, appelées les sources de Tifounassine, irriguent presque continuellement la plupart des champs agricoles de l'oasis grâce à un système de canaux traditionnels; l'oued, dans les périodes de crue qui ne durent que quelques heures, continue sa descente jusqu'à se perdre dans le Sahara.
 
Administrativement, Goulmima appartient à la province d'Errachidia (Ex Ksar Souk) et divisée en deux communes : Gheriss El-ouloui et Gheriss Essoufli.

Ksour de Gheriss : Forteresse hier, Détresse aujourd'hui
Ksar de GoulmimaA l'image de nombreuses oasis de Tafilalet, les ksour (Igherman en berbère, pluriel de Ighrem) constituent le pilier du patrimoine architectural de la oasis de Gheriss par excellence, ces triomphales villages fortifiés séculaires protégeaient autrefois, chaque village, des intrusions étrangères (les colons français par exemple) et des attaques de tribus nomades. Pour leur particularité dans la région, ces ksour ont fait l'objet de nombreuses études, articles et mémoires. Actuellement victimes des outrages du temps, ces ksour, très beaux aux murailles hautes et aux portes et tours imposantes, attendent inlassablement des habitants qui les ont abandonné et partis s'installer ailleurs, une réhabilitation susceptible de les préserver comme témoins du patrimoine.
Chaque Ighrem à Goulmima se distingue des autres par ses traditions, sa propre histoire, sa dialecte dont l'accent peut différer légèrement aux autres, ses origines tribales (Ait Merghad, Ait Atta, Ait Hdiddou, Imazighen...), ainsi que son héritage oral et poétique riche et varié.

Liste des principaux ksours à Goulmima

  • Ksar Igoulmim'n (ou Goulmima )
  • Ksar Ait Yahya Ouathmane
  • Ksar Ouaqqa
  • Ksar Maggamane
  • Ksar Harte
  • Ksar Ait guetto
  • Ksar Ait Mouch
  • Ksar Takatarth
  • Ksar Izerrar'n
  • Ksar Mouy
  • Ksar Tiaouanine
Goulmima : une pépinière de cerveaux
Collégien(ne)s et lycéen(ne)s de retour à leurs domicilesAu fil du temps, Goulmima s'est vue naitre un espace urbain servant de point de contact et d'approvisionnement pour tous les ksour, on le désigne par l'fîlage (dérivation berbère du mot village ), abritant les établissements administratifs de base (municipalité, tribunal de première instance, centre de police, gendarmerie, protection civile, gare routière...) et d'enseignement secondaire : Collège Moulay Rachid, lycée Mohammed V...

Ces deux derniers établissements ont une réputation inestimable dans la région de Tafilalet.
Les habitants de cette cité, ont en effet, saisi l'importance des perspectives qu'offrirait la scolarité à leurs enfants. L'école et le savoir ont été profondément investis et cette ville a vu, au lendemain de l'indépendance, se développer en son sein une pépinière de "cerveaux" qui se sont ouverts au savoir sous toutes ses formes et ont étanché là, une soif qui couvait depuis quelques générations, avant d'essaimer dans le Royaume entier.
Mode d'affichage

Copyright © Goulmima.Net 2004 - 2017, Webmaster : Abderrahmane OUBI
Il est recommandé de consulter ce site sous Mozilla Firefox, Google Chrome, ou Opera